• Le GRAC vous propose une deuxième journée de cheminement avec Ivan Maltcheff

     

    Le pouvoir au sein de nos organisations

    Acte II

     

    Le pouvoir par "autre chose"
    que les
    personnes de l'organisation ...

     

    Samedi 2 décembre à Louvain-La-Neuve

     

     

  • Souvenirs de la journée !

    Voici des documents qui retracent la journée ou qui donnent un aperçu d'un moment important

    Fresque du déroulé/contenu - Par Matthieu Van Niel

    Cliquer sur la fresque pour voir du détail

     

     

    La seynette qui a introduit "Le pouvoir des actants"

    Les reconnaissez-vous ?

     

     

    La présentation des "actants" par Daniel Cauchy

    Tout ce que vous avez toujours voulu comprendre sur les actants !

     

     

     

    Les 3 cas pratiques de gestion du pouvoir à partir d'« actants » et de leur vie au sein d'organisations :

    Olivia Szwarcburt (Rencontre Des Continents) :

    Récit, mythologie fondatrice

    Chez Rencontre des Continents, le récit occupe une place particulière. Sujet de l'agir collectif, il est ce qui scénarise, ce qui guide. Il est à la fois le fruit d'une construction collective et ce qui construit une vision commune. Il est le miroir de la représentation que nous nous faisons du monde et que nous proposons tant au sein de notre collectif qu'aux participant.e.s à nos formations et animations.

    Le fait de penser le récit comme un actant non-humain agissant le collectif, de lui donner toute sa place en reconnaissant qu'il peut parfois nous dépasser tant il est devenu implicite et tant il fait corps avec nos choix, soulève questionnements et tensions à propos de la vie et de l'organisation de nos associations.

    En partageant notre expérience, pensons ensemble sa construction, sa vie, sa perpétuelle et nécessaire adaptation, la réappropriation de son langage, les liens qu'il permet, la manière de le vivre au dedans et au dehors, la manière dont on en prend soin, la place qu'il permet à l'imaginaire... et le pouvoir qu'il exerce dans/sur nos organisations.

    Jean-Philippe Dor :

    Dispositifs d’organisation. Organiser les prises de décision (concevoir, prendre, contrôler, évaluer et faire évoluer des décisions) et les négociations.

    Sociocratie, holacratie, entreprises libérées ou opales… « nouveaux » dispositifs de prise de décisions ou de négociations… les modèles et outils méthodologiques ne manquent pas. S’ils permettent parfois d’aider les personnes, groupes ou instances d’une organisation à faire évoluer favorablement les modes de fonctionnement collectif, ne sont-ils pas des « acteurs » à part entière qui imposent leur autorité aux équipes qui les ont choisis ? Comment mettre un outil au service d’une équipe, tout en évitant de mettre cette équipe au service de l’outil ? Quelle est la place et le rôle du dispositif au sein même d’un exercice d’intelligence collective (autrement dit, le dispositif influence-t-il le type d’intelligence auquel on fait appel ; voire manipule-t-il le groupe pour aboutir à un résultat prédéfini) ? Au travers du partage d’un certain nombre d’exemples vécus, nous aimerions - avec vous - prendre du recul et tirer les leçons d’expériences concrètes.

    Vincent Stevaux (ITECO) :

    L’histoire d’ITECO nous a montré qu’une autre gestion était possible. Que la verticalité n’était pas une fatalité, qu’un modèle d’autogestion, de gestion partagée ou de gestion collective pouvait fonctionner. A force d’essais, de tâtonnement et d’expérience, nous en sommes arrivés à la création d’un cadre de travail, qui équilibre verticalité et horizontalité, qui organise le pouvoir et le répartit au sein de l’organigramme. Au regard de cette expérience, je vous propose de réfléchir à cette question des règles comme "actant" encadrant le pouvoir et le régissant.

     

    Rapport succinct

     

    L’atelier a consisté à une exploration en détails des différents actants liés aux principes de fonctionnement d’ITECO organisé autour de la gestion collective :
    - Des statuts garantissant une participation minoritaire de l’équipe au sein des instances qui permettent que le point de vue de l’équipe ne soit pas ignoré par l’AG ou le CA.


    - Un règlement d’ordre intérieur
    o qui organise le pouvoir « rigide » et le répartit au sein de l’équipe via un système de mandats,
    o qui définit comment sont prises les décisions.


    - Des procédures qui permettent
    o au « pouvoir agile » de prendre sa place aux côtés du pouvoir rigide
    o l’organisation du collectif et la mise en œuvre des activités via plusieurs types de réunions (mises au vert, réunion d’équipe orientées stratégie, réunions d’équipe orientées activités, réunions d’équipe orientées gestion, cellules pédagogiques, réunion finances et administration,…).

     

    Par un dialogue entre la présentation et les participants, nous avons permis d’un peu démystifier la gestion collective de l’association et de ses projets/programmes.

     

     

     

  • Notre proposition

    « Nous donnons des formes à nos constructions, et, à leur tour, elles nous forment. »
    Winston Churchill

     

    Nous voulons explorer la proposition suivante : la manière dont le pouvoir est vécu au sein d’un groupe dépend de la façon dont celui-ci construit un ensemble de dispositifs, textes de référence, règles, habitudes, trucs et ficelles, outils, ... visant à organiser le projet, ses actions et les relations entre ses membres.
    Appelons ces « êtres » des actants afin de reconnaître qu’une charte, un outil de prise de décision, un règlement d’ordre intérieur, l’architecture des réunions, sont agissants : de véritables acteurs de pouvoir !

    Nous postulons qu'une grande partie de nos « actants » est implicite et informelle, que des règles se mettent en place « à l’insu de notre plein gré » et qu’une transparence totale est impossible, voire nuisible.

    Mais aussi que des pratiques visant à mettre « devant nous » nos habitudes, à les interroger et à les soumettre à la réflexion du groupe, sont indispensables.

     

     

    Notre questionnement :

     

    Comment nous équipons-nous pour fonctionner au mieux ?
    Sachant qu’aucune méthode, modèle, technique, n’est neutre : nos outillages nous transforment et nos textes fondateurs, dispositifs, lieux, cadres agissent !

     

    Comment et par qui s'incarnent les contraintes légales, l’état des bâtiments,
    la disposition des lieux, la mythologie fondatrice d’un projet, ... ?

     

    Quelles perspectives apparaissent si nos difficultés sont lues et appréhendées au sein d’un système plus large, n’incluant pas que les humains et leurs relations ?

  • Programme

     

    Nous vous proposons d’expérimenter une « communauté apprenante »

    Le 2 décembre 2017 à Louvain-La-Neuve

    de 9h30 à 17h30

    Accueil dès 9h00

     

    Matinée

     

    Présentation de 3 cas pratiques de gestion du pouvoir à partir d'« actants » et de leur vie au sein d'organisations :

    Olivia Szwarcburt (Rencontre Des Continents) :

    Récit, mythologie fondatrice

     

    Jean-Philippe Dor :

    Dispositifs d’organisation. Organiser les prises de décision (concevoir, prendre, contrôler, évaluer et faire évoluer des décisions) et les négociations.

     

     

    Vincent Stevaux (ITECO) :

    L’histoire d’ITECO nous a montré qu’une autre gestion était possible.

     

     

    Travail collectif soutenu par une représentation graphique

    Commentaires de Ivan Maltcheff

     

    Repas de midi offert

     

    Après-midi

    Ateliers d’exploration concrète et formative des pratiques présentées le matin.

    Partage en plenière

    Synthèse, perspectives et conclusion par Ivan Maltcheff !

    Ivan Maltcheff

    Notre intervenant de référence

    Il accompagne de nombreux collectifs de citoyens ou collectifs d’associations de la société civile, qui s’efforcent de créer, d’imaginer, de vivre des initiatives porteuses d’espérance et de renouveau dans les domaines économiques, sociétaux ou environnementaux, expérience dont il témoigne dans « Les Nouveaux Collectifs Citoyens », Editions Yves Michel (2011)

  • En pratique

    Participation aux frais de la journée (repas inclus): 10€

    Nombre de participants limité (40 personnes)

    Inscription obligatoire, souhaitée avant le 25 novembre,
    par versement non remboursable(!) au compte :

    Alliance Créatrice asbl - BE85 5230 8062 9206

     

    Adresse du jour : Auditoire Croix du Sud

    Place Croix du Sud

    1348 Louvain-la-Neuve

    Plan d'accès

     

    Contact : contact@alliancecreatrice. org

  • Partenariat

    Une co-création

    de ITECO,

    de La Maison du Développement Durable de LLN,

    de Rencontre des Continents,

    d’Alliance Créatrice,

    de Matthieu Van Niel à la facilitation graphique

    et de quelques électrons libres, 

    réunis au sein du

    GRAC : Groupe de Recherche et d’Appui aux Collectifs

    !